Géographie & Climatologie
avec Eya Hkiri

Température du point de rosée

Géographie

Eya Hkiri Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, Département de géographie

Table des matières:Condensation : Rosée et brouillardHumidité et indice de chaleurLe point de rosée et le point de congélation

À une température donnée, l'air est capable de contenir une certaine quantité de vapeur d'eau. Lorsque cette quantité maximale de vapeur d'eau est atteinte, on parle de saturation. On parle également d'une humidité relative de 100 %. À ce moment-là, la température de l'air a atteint la température du point de rosée. Elle est également appelée température de condensation. La température du point de rosée ne peut jamais être supérieure à la température de l'air.

Autrement dit, la température du point de rosée est la température à laquelle l'air doit être refroidi pour être complètement saturé en vapeur d'eau. Si l'air est refroidi à la température du point de rosée, il devient saturé et de la condensation commence à se former. Cette condensation peut prendre la forme de nuages, de rosée, de brouillard, de brume, de givre, de pluie ou de neige.

Condensation : Rosée et brouillard

La température du point de rosée est à l'origine de la formation de rosée sur l'herbe le matin. Le matin, juste avant le lever du soleil, la température de l'air est la plus basse de la journée et c'est donc le moment où la température du point de rosée est la plus susceptible d'être atteinte. L'humidité du sol qui s'évapore dans l'air sature l'air autour de l'herbe. Lorsque la température de la surface de l'herbe atteint le point de rosée, l'humidité sort de l'air et se condense sur l'herbe.

Haut dans le ciel, là où l'air se refroidit jusqu'au point de rosée, l'humidité évaporée se transforme en nuages. Au niveau du sol, on parle de brouillard lorsqu'une couche de brume se forme à un point situé juste au-dessus de la surface du sol, et il s'agit du même processus. L'eau évaporée dans l'air atteint le point de rosée à cette faible altitude et la condensation se produit.

Humidité et indice de chaleur

L'humidité est une mesure du degré de saturation de l'air en vapeur d'eau. Il s'agit d'un rapport entre ce que l'air contient et ce qu'il peut contenir, exprimé en pourcentage. La température du point de rosée permet de déterminer le degré d'humidité de l'air. Une température de point de rosée proche de la température réelle signifie que l'air est très chargé en vapeur d'eau et donc très humide. Si le point de rosée est nettement inférieur à la température de l'air, l'air est sec et peut encore contenir beaucoup de vapeur d'eau supplémentaire.

En général, un point de rosée inférieur ou égal à 13°C est confortable, mais un point de rosée supérieur à 18°C est oppressant. Lorsque la température est élevée et que le taux d'humidité ou le point de rosée est élevé, l'indice de chaleur l'est également. Par exemple, il peut faire seulement 32°C, mais on a l'impression qu'il fait 35°C à cause de l'humidité élevée.

Le point de rosée et le point de congélation

Plus l'air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d'eau. Le point de rosée d'une journée chaude et humide peut être assez élevé, autour de 20°C. Par temps sec et frais, le point de rosée peut être très bas, proche du point de congélation. Si le point de rosée est inférieur au point de congélation (0°C), on parle plutôt de point de gel.

Qu'est-ce qu'un orage magnétique ?

Rayonnement solaire et albédo de la Terre

Convection et météo

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cela. En savoir plus Politique de confidentialité

Accept